Adexsol

English Francais


Le progrès thérapeutique en 2013

26 mars 2014
Catégorie : Médicament /


Source : Conférence de presse du LEEM - Mercredi 26 Mars 2014

49 nouveaux médicaments ou associations de médicaments ont été autorisés par la Commission européenne en 2013. Les nouveaux médicaments se concentrent sur 11 aires thérapeutiques, contre 18 en 2012.

Les anticancéreux occupent toujours la première place avec 16 médicaments. L’infectiologie, avec 8 médicaments (dont 3 médicaments contre le VIH et 4 vaccins) et les maladies du métabolisme avec 7 médicaments contre le diabète arrivent respectivement en deuxième et troisième position, confirmant la vitalité de la recherche dans ces deux domaines thérapeutiques.

Les thérapies ciblées dans le domaine du cancer, c’est-à-dire des thérapies « sélectives » s’attaquant aux cellules cancéreuses, tiennent la « pole position », représentant à elles-seules 80% des produits anticancéreux autorisés en 2013.

S’il faut se féliciter de ces chiffres, deux questions sont aujourd’hui posées.

La première concerne la compétitivité de la France en matière de recherche clinique et la simplification des règles et procédures en matière d’essais cliniques. Le fameux contrat unique qui figurait au nombre des engagements du Conseil stratégique des industries de santé (CSIS) qui s’est réuni le 5 juillet 2013 se fait toujours attendre.

La deuxième est relative au délai moyen entre une autorisation de mise sur le marché et l’accès des patients à cette innovation. Ce délai moyen dépasse aujourd’hui les 200 jours en France alors qu’ils sont plus courts dans beaucoup de pays européens. Les procédures d’Autorisation Temporaire d’Utilisation restent complexes. Les délais entre l’AMM et une inscription sur la liste en sus des établissements sont encore plus longs.

Il est clair que c’est sur ces 2 sujets que doit aujourd’hui se focaliser l’attention des pouvoirs publics.



ADEXSOL © | | | Réalisation : CréaQuercy | Mentions légales